Archives annuelles - 2022

Voiture électrique : 1000 km, recharge en 10 mn… une révolution arrive en 2023

Voiture électrique : 1000 km, recharge en 10 mn… une révolution arrive en 2023

La firme chinoise CATL annonce le lancement du CTP 3.0 – une nouvelle batterie de voiture électrique conçue pour être intégrée dans la carrosserie, et qui peut délivrer plus de 1000 km d’autonomie pour un temps de charge de seulement 10 minutes.

Internet

Voiture électrique : 1000 km, recharge en 10 mn… une révolution arrive en 2023

La firme chinoise CATL annonce le lancement du CTP 3.0 – une nouvelle batterie de voiture électrique conçue pour être intégrée dans la carrosserie, et qui peut délivrer plus de 1000 km d’autonomie pour un temps de charge de seulement 10 minutes.
Andrew Roberts © Unsplash
Plusieurs start-up chinoises ont pris une avance considérable dans un domaine clé des mobilités électriques : la batterie. C’est notamment le cas de CATL qui vient de lancer le CTP 3.0, un nouveau système de batteries pour voiture électrique qui promet de transporter l’autonomie et les temps de charge vers de nouveaux horizons. Comme vous avez pu le lire dans le titre, ce nouveau système de batterie promet de délivrer jusqu’à 1000 km d’autonomie, et un temps de charge rapide de 10 mn seulement. La firme se permet même une petite pique à Tesla en soulignant que la densité énergétique de ces nouveaux modules est 13% plus élevée que celle délivrée par les dernières batteries Tesla 4680 – en utilisant la même chimie et à volume égal.

CATL déclenche une révolution dans les batteries de voitures électriques dès 2023

Grâce aux nouvelles batteries CTP 3.0, il est ainsi possible d’atteindre une densité énergétique de 255 Wh/kg contre “seulement” 160 Wh/kg pour la plupart des systèmes actuels de technologie LFP. Ces packs sont conçus pour être totalement intégrés à la carrosserie des véhicules, en lieu et place des batteries plus modulaires, souvent intégrées sous le plancher des voitures électriques actuelles. Pour cela le fabricant explique utiliser des simulations dopées à l’IA pour améliorer l’implémentation, et optimiser l’arrangement des composants de l’accumulateur, notamment sa protection structurelle, les connexions haute tension, le refroidissement et les aérations, ce qui permet de maximiser la densité. Tout est pensé autour de la sécurité, et pour mieux répartir les masses. L’essentiel du refroidissement est assuré par watercooling, le tout avec un contact surfacique le plus large possible pour optimiser le refroidissement. Cela permet à la batterie de tolérer des pics de températures plus élevés lors de la charge, mais aussi d’accélérer la procédure de charge elle-même puisque moins de temps est consacré au refroidissement lors de l’opération. Ainsi, il est possible de démarrer la voiture après une décharge complète seulement 5 minutes après le début de la charge rapide. La charge à 80% se fait en à peine 10 minutes. Ce qui est près de deux fois plus rapide que le système de recharge le plus rapide actuellement disponible sur une voiture électrique. Et le plus fort, c’est qu’on ne parle pas d’un projet vague. La production de masse de ces batteries débute dès 2023 et des constructeurs de voiture ont déjà montré leur intérêt. BMW a notamment signé avec CATL pour la fourniture de batteries. On peut donc espérer trouver assez rapidement des modèles avec une autonomie et temps de recharge encore inédits sur le marché. https://www.prnewswire.com/news-releases/catl-launches-ctp-3-0-battery-qilin-achieves-the-highest-integration-level-in-the-world-301573892.html
https://www.youtube.com/watch?v=vb_DrOx2I6A

LA FUSION NUCLÉAIRE POUR 2030?

Une énergie propre et inépuisable C’est l’énergie du futur! C’est le Graal de l'humanité et c’est un des plus grands défis scientifiques de notre ère. La fusion nucléaire ne produit pas de déchets nucléaires, ni de gaz à effet de serre, et dégage une quantité d’énergie inépuisable. En effet, les isotopes utilisés comme combustible sont disponibles en quantité presque illimitée. Les résultats scientifiques sont probants et nous sommes à l’aube d’une solution permettant de faire face aux graves problématiques énergétiques de notre planète. SMR : une source d’énergie stable et sûre Par rapport aux énergies renouvelables intermittentes comme l’éolien et les panneaux photovoltaïques, les centrales nucléaires sont des producteurs d’énergie stables et constants. Dans une certaine mesure, elles peuvent ajuster leur production, ce qui facilite la gestion de l’énergie au niveau du réseau. La plupart des modèles de SMR (Small modular reactors soit petits réacteurs modulaires) sont plus simples et reposent sur une sécurité de conception intrinsèque, éliminant le risque de dommages graves et de rejets importants de radioactivité.
error: Content is protected !!